Vous avez certainement remarqué que Brigitte Bardot et son éternel chignon sont inséparables, et ce depuis des années. En effet, elle a fait de sa coiffure sa signature et elle refuse tout bonnement de changer de look, peu importe l’occasion.

Le réalisateur Jean-Luc Godard avait du mal à lui faire changer de look pour le film « Le Mépris ». L’actrice s’est tellement obstinée qu’elle a dû passer un accord avec le réalisateur. Mais alors, pourquoi en faire toute une histoire pour une question de coiffure ? On vous en dit plus dans cet article.

Brigitte Bardot, une étoile qui brille pendant des générations

La popularité de Brigitte Bardot ne date pas d’aujourd’hui. On l’a découvert pour la première fois sur les petits écrans en 1963 alors qu’elle travaillait avec Jean-Luc Godard. Elle a su tenir son nom et sa brillance au fil des années, que le même réalisateur a tout fait pour qu’elle obtienne un rôle dans son nouveau film « Le Mépris ».

Tout allait pour le mieux entre l’actrice et le réalisateur jusqu’à ce qu’il arrive sur un point : le style de la coiffure. En effet, si Brigitte n’a posé aucun problème à l’idée de porter des mini-jupes pour mieux s’incarner dans le personnage, elle refusé de changer de coiffure.

Lors d’une interview donnée aux médias à l’époque, le réalisateur a affirmé qu’il avait uniquement deux problèmes avec l’actrice : un- lui faire porter des jupes au-dessus du genou, deux- son chignon. « En effet, on avait besoin qu’elle enlève son énorme choucroute, mais elle n’en voulait rien entendre », avait affirmé le réalisateur lors de la même interview.

Le chignon qui trône sur la tête de Brigitte Bardot n’allait pas alors avec le personnage du film, mais l’actrice restait gravement encrée à ses principes. Pour la convaincre, Jean-Luc a dû passer un accord.

Un chignon inspiré de Jacques Dessange

Les fans sont beaucoup à être curieux sur la raison de l’engouement de Brigitte Bardot avec ce fameux chignon. En effet, à l’époque où la coiffure des femmes était étriquée, Dessange avait souhaité créer une coiffure plus moderne et révolutionnaire. La technique coiffé-décoiffée était donc à la mode à cette époque. Et même si la coiffure n’est plus très à la mode aujourd’hui, l’actrice reste encore très attachée à elle au point qu’en porte toujours.

Aujourd’hui, cette chevelure se pare encore d’un mouvement d’empreinte et de vitalité. Voilà bien un style qui ne manque pas de bousculer les codes et les styles de coiffures de l’époque.

Pour satisfaire la curiosité des fans, Happylanding a également laissé glisser quelques mots sur ce sujet. Ainsi, d’après Desert News en 1961, cette coiffure devrait être un travail occasionnel réalisé en plusieurs couches. À l’époque, on complétait la coiffure avec des couronnes de pétales et en éventail sur toutes les extrémités. Voilà bien une coiffure typique des années 60, mais dont Brigitte Bardot a transporté en 2020.

Les coupes de cheveux ne mesurent que d’environ 5 à 6 centimètres de long seulement, mais très gonflés ou crêpés au lieu de rester plaqués sur la tête. En vérité, il n’y a réellement pas de cheveux et une fois lâchés, ils ressemblent à de la choucroute.