Avant son procès du 8 avril 2020, la chaîne C8 a diffusé un documentaire sur l’affaire Christian Quesada. Le concerné a décidé de répondre à la chaîne pour éclaircir les choses.

Sa lettre a été lue sur le plateau de TPMP

L’affaire Christian Quesada indigne plus d’un. Longtemps aperçu par les téléspectateurs comme un génie, il est devenu un ennemi public depuis mars 2019. L’ancien champion de l’émission de Douze coups de midi est détenu dans la prison de Bourg en Presse pour « corruption de mineur, détention et diffusion d’images pédopornographiques ». Il n’a été jugé qu’après un an de détention et a écopé de 3 ans de prison ferme avec 5 ans de suivi sociojudiciaire par le tribunal. Une peine qu’il se doit de respecter au risque de la voir se prolonger pour 3 ans de plus. Avant ce procès, l’affaire attirait l’intérêt des téléspectateurs qui sont curieux de savoir comment un champion d’antan a pu basculer dans des affaires de ce genre.

La chaîne C8 a déjà diffusé un documentaire sur l’affaire et a dévoilé que Christian Quesada n’était pas à son premier délit. En effet, le quinquagénaire a déjà eu affaire à la justice pour les mêmes délits auxquels s’ajoute l’exhibition sexuelle. Le concerné a pu voir le documentaire depuis sa cellule et a décidé de répondre à la chaîne. Comme l’émission Touche Pas à Mon Poste avec Cyril Hanouna a déjà parlé de l’affaire sur le plateau, les propos des chroniqueurs n’ont pas plu à Christian Quesada. En effet, ils demandaient la peine de mort ou 20 ans de prison pour l’ancien protégé de Jean-Luc Reichmann. Ainsi, Christophe Genton a eu l’occasion de lire la lettre sur le plateau de TPMP pour l’émission du mercredi 16 septembre.

Dans cette lettre, Christian Quesada affirme avoir été victime de lynchage médiatique, d’insultes, de diffamation et bien beaucoup d’autres sans que les responsables n’aient pris en compte la présomption d’innocence (le documentaire a été diffusé avant le procès donc il n’a pas encore été reconnu coupable à ce moment-là). Il confie aussi que son cas avait été polémiqué au-delà du raisonnable par la chaîne par rapport à d’autres affaires plus graves comme l’affaire Fourniret, Lelandais ou Abdeslam.

Christian Quesada a aussi profité de l’occasion pour envoyer une pique à Cyril Hanouna concernant son clash avec Michel Cymes. En effet, le présentateur de TPMP affirmait qu’il était contre l’acharnement médiatique. « NON, MAIS LOL QUOI », affirmait le détenu.

Gilles Verdez a annoncé que Christian Quesada est un détenu très discret en prison. Une discrétion qui lui a valu la reconnaissance des gardiens au point de le considérer comme un « détenu modèle ». Gilles Verdez a même affirmé que le concerné peut demander, dans quelques mois, une libération conditionnelle même si le cas est très compliqué.

Les twittos se déchaînent

Peu après l’émission, le sujet a déjà fait écho sur Twitter. De nombreux internautes ont été outrés du fait que Christian Quesada puisse bientôt sortir de prison et que sa lettre ait même été lue sur le plateau de TPMP. Pour ces internautes, il ne mérite pas autant d’attention, surtout que son titre d’ancien champion de Douze coups de midi lui ait déjà été enlevé. D’ailleurs, quelques-uns demandent la remise des gains qu’il a engrangés à une association caritative.

Des stars comme Kelly Vedovelli ont même réagi à ce sujet en dénonçant que c’est une injustice si Christian Quesada sort de prison. L’émission TPMP a aussi été ciblée par les critiques. Les internautes reprochent à la chaîne de surfer sur du buzz afin d’avoir un peu de visibilité. « Donc pour l’audience, on donne la parole à un pédophile… on ne peut pas tomber plus bas », a écrit une internaute révoltée par l’affaire.

Christian Quesada a déjà demandé deux libérations conditionnelles avant son procès, mais en vain. Pour le moment, aucune source fiable n’a encore donné d’information sur une probable libération.