La bataille fait rage entre David Hallyday et sa belle-mère Laeticia. Et ce n’est pas ce dernier scoop qui va arranger les choses.

David Hallyday, la vie compliquée de ce “fils de…”

Pas facile tous les jours

Née de l’amour entre Johnny et Sylvie Vartan, David Hallyday a longtemps souffert de la notoriété de ces illustres parents. En effet, ces derniers sont des stars adulés par le public. Fort heureusement, malgré leur séparation, le père et le fils ont réussi à échanger. Mieux, ils ont collaboré sur de nombreux titres. Que ce soit leur ressemblance physique ou leurs qualités artistiques, tout le monde adorait les voir réuni. Quand Johnny meurt, tout le monde craint la suite. En effet, le patrimoine du chanteur est si vaste qu’on devine à l’avance les conflits avec la veuve du chanteur.

Dès lors, des clans vont se former. D’un côté, ceux qui soutiennent Laeticia et ses deux filles adoptives, Jade et Joy. Et de l’autre, les enfants biologiques, Laura et David Hallyday. La guerre sera sans précédent. Déclarations assassines sur les réseaux sociaux, rumeurs qui gonflent, tous les coups sont permis. D’ailleurs, même la justice a du mal à gérer ce conflit hors du commun tant les demandes se suivent et ne se ressemblent pas.

Un dernier buzz avant le silence ?

En cet été 2020, les choses commencent à s’apaiser. Depuis qu’elle a retrouvé l’amour, Laeticia Hallyday souhaite aller de l’avant. C’est pourquoi, toujours par avocats interposés, elle commence à faire un pas en direction du camp adverse. En ce qui concerne Laura, elle optient gain de cause sur droits de la chanson qui portent son nom. Pour David Hallyday, c’est plus complexe. Pour ce qui est de l’héritage, Maitre Pierre-Jean Douvier résume les choses ainsi “David ne reçoit rien, que ce soit patrimonialement ou financièrement et il ne demande rien. Il n’a pas reçu d’objets.” En somme, ses nombreuses demandes étaient purement symboliques. Soucieux de “protéger ses trois sœurs” l’objectif “est atteint” ! En somme, il annonce que sa pleine confiance dans cet “avenir avec le retour de la sérénité“.

Malgré l’accord signé par les parties le 3 juillet dernier, une dernière phrase va attirer toute l’attention des fans. Elle concerne notamment un album phare de Johnny sur lequel le père et le fils avaient mis tous leurs talents respectifs. L’avocat tient à préciser quelque chose qui tient à cœur à David Hallyday.

Ce dernier “étant déjà auteur-compositeur de cet album et de ce titre, il n’a pas souhaité recevoir les droits d’artiste et interprète.” Du reste, comme le précise la loi “Les droits éditoriaux appartiennent à Universal, qui ne l’a pas contacté pour un tel don.” Voilà qui devrait définir clore le débat ! Pourvu que ça dure !