Le duc et la duchesse de Sussex ont très bien compris comment fonctionnait Hollywood et c’est juteux !

Meghan et Harry semblent avoir trouvé leurs marques de l’autre coté de l’océan. En effet, depuis quelques jours on entend clairement le tiroir-caisse des deux jeunes gens résonner, et ce ne sont pas des pièces de 50 cents qui tombent dans l’escarcelle du couple, loin de là. En effet, le jeune couple a commencé par galérer. Meghan pensait être attendue par Hollywood, mais aucun grand rôle ne lui a été proposé. De l’autre coté, les deux jeunes gens souffraient d’une mauvaise image de marque. Le livre « finding freedom » a certes bien marché, mais en principe le couple n’a rien à voir avec cet ouvrage, même si tout le monde a très bien compris que cet ouvrage a été fait avec, à minima, la bénédiction du couple. En effet, les informations viennent toutes de proches du couple alors que celles concernant les Cambridge viennent également des proches de Harry et Meghan.

Des débuts difficiles

Le jeune couple s’était tout d’abord installé au Canada. Leur séjour au Canada s’est moyennement bien passé. Les jeunes gens se faisaient surnommer » les renégats de la couronne ». Il est vrai que le Canada fait partie du Commonwealth. Et le jeune couple a vite eu mauvaise réputation au Canada. Les jeunes gens ont ensuite déménagé en Californie, en jet privé. Cela avait aussi horrifié les canadiens. Ils avaient l’impression que les deux jeunes gens pensaient que tout leur était du. Toujours est-il que leur point de chute suivant a été la villa de Tyler Perry. Ils y sont restés quelques mois et fin juin, ils ont déménagé à Montecito, une banlieue chic de Santa Barbara.

Une installation définitive à Santa Barbara

Le prix de la villa avait contraint les deux jeunes gens à solliciter le père du jeune duc. D’un autre coté, les jeunes gens avaient encore 2,4 millions de livres à régler au trésor public anglais. En effet, les Sussex avaient fait rénover à grands frais Frogmorre Cottage avec l’argent du contribuable. La reine, lors du Megxit avait exigé le remboursement du montant des travaux. Elle avait accepté un échelonnement de la dette par tranches de 20 000 livres mensuelles. Par contre, dès que le montant astronomique du contrat passé avec Netflix a été connu, le parlement anglais avait manifesté son mécontentement et demandé que la dette soit rapidement soldée. Le jeune couple a obtempéré et a fait virer le solde encore du, soit la quasi-totalité de la dette, au trésor public anglais.

Le jeune couple commence à savoir gagner de l’argent

Cette partie du contentieux avec la royauté est ainsi réglée. Et l’illustre grand-mère du jeune homme doit en être ravie. Le porte-monnaie du prince Charles aussi. Toujours est-il que le jeune couple vient de prouver qu’il peut être financièrement indépendant. En effet, ils viennent de signer un très beau contrat avec la plateforme Netflix. Ils vont devenir producteurs pour la chaîne. Le contrat est inhabituellement élevé, et il va leur rapporter entre 100 et 150 millions de dollars. Par contre les modalités de paiement ne sont pas connus. Mais une substantielle avance a du leur être versée. En effet, sans cela le couple n’aurait pas pu faire le virement au trésor anglais.

Des négociations intelligentes

En fait, il s’avère que le jeune couple a fait le tour de tous les studios et s’est vendu au plus offrant. Ils ont donc clairement négocié leur nom et non pas leurs compétences. D’un autre coté, ils sont également inscrits à l’agence « Harry Walker » afin de tenir des discours rémunérés. Cette agence gère les carrières d’Obama et de Clinton. Selon The Telegraph le jeune couple aurait des exigences draconiennes sur les conditions de leurs interventions. Il est évident que les Sussex cherchent à tout prix à contrôler leur image.