Jean-Marie Bigard était invité sur le plateau de TPMP et le discours concernant le coronavirus a quelque peu dérapé.

Comme vous le savez, Jean-Marie Bigard voulait se présenter aux élections, mais il a décidé de jeter l’éponge. Il avait été attaqué de tous les côtés et même lors d’une manifestation des gilets jaunes, tout ne s’était pas déroulé comme ceux pouvaient l’espérer. Toutefois, il a un avis très arrêté concernant les mesures prises par le gouvernement. Le 29 octobre dernier, il était donc invité sur le plateau aux côtés de Cyril Hanouna.

Quelle a été la réaction de Jean-Marie Bigard ?

Il faut savoir que les chroniqueurs et les invités n’ont pas toujours les mêmes points de vue. Il faut alors jongler avec les avis de chacun, ce qui peut entraîner de vives tensions sur le plateau. Cyril Hanouna arrive toujours à rediriger le débat, c’est d’ailleurs l’une de ses forces.

Le gouvernement validait donc à l’époque le confinement pour la France et Jean-Marie Bigard a pu s’exprimer à ce sujet.
L’humoriste donne alors raison à Didier Raoult concernant l’usage de la chloroquine, mais Jean-Michel Maire est rapidement monté au créneau.
Il estime que cela est une « connerie », mais Jean-Marie Bigard continue de s’expliquer sur ce sujet assez houleux.

L’humoriste révèle que le gouvernement a eu l’occasion de commander 70 kg d’hydroxychloroquine, il aurait alors des traitements qui ne sont pas utilisés par la France. Il tente alors de préciser en haussant la voix que le pays est finalement sous la « puissance financière des laboratoires ». Il n’en fallait pas plus pour que le ton grimpe d’un cran surtout lorsque Jean-Marie Bigard précise que les laboratoires ne veulent absolument pas qu’un traitement contre le coronavirus soit dévoilé.

Jean-Michel Maire et Bernard Montiel prennent la parole

La tension est assez forte sur le plateau de TPMP, mais Bernard Montiel tente de recentrer le débat en précisant qu’il ne fallait pas avoir ce genre de discours. Il ne comprend pas que l’on puisse accuser les laboratoires d’un trafic. Selon le chroniqueur de Touche pas à mon poste, il y a des tests pour les traitements et il s’agit d’un sujet très sérieux puisqu’ils dépensent des millions selon lui dans cette recherche.

Ce n’est pas la première fois que le discours de Jean-Marie Bigard fait autant réagir puisque François Cluzet avait notamment donné son avis alors qu’il était l’invité de RTL. L’acteur estimait qu’il ne pouvait pas se présenter à la présidentielle puisqu’il était finalement « le roi des beaufs ». Il a même tenu à préciser qu’il était un « abruti total ».