Le professeur d’histoire a été menacé sur Facebook par un individu (interpellé depuis). Dans cette période trouble, il s’en est pris à la production de Koh Lanta.

La France a été secouée par la mort de Samuel Patty, professeur d’Histoire et Géographie décapité dans la rue après avoir montré à ses élèves des caricatures de Charlie Hebdo, comme l’indique le programme scolaire. En marge de ce terrifiant assassinat, c’est un autre professeur qui parler de lui, et il s’agit de Laurent, qui est actuellement dans la nouvelle saison de Koh Lanta. Sur Facebook, le professeur et sa fille ont été menacés par un individu qui a depuis, fort heureusement, été interpellé. Mais d’après ses propos, Laurent se sent seul et s’en est pris à la production de Koh Lanta, qu’il accuse de silence et de non-intervention. Alexia Laroche-Joubert a décidé de répondre pour se défendre.

Laurent dénonce sur sa page Facebook

Le candidat qui est toujours en lice pour espérer remporter les 100 000 euros n’y est pas allé de main morte pour dénoncer les producteurs de Koh Lanta, lui qui se sent visiblement abandonné. Sur sa page Facebook, l’aventurier s’est exprimé de cette manière :

« La production de Koh-Lanta qui bloque toute notre communication, toutes nos interventions et contrôle nos réseaux sociaux, bizarrement participe aux festins et ne trouve rien à redire et ne m’apporte aucune aide. Tous participent à la mise en danger de la vie d’autrui et bafouent les droits les plus élémentaires de l’instruction… J’ai mis les pieds dans un sacré panier de crabes…«

Des propos démentis par Alexia Laroche-Joubert auprès de Télé-Loisirs : « Ce qu’a écrit Laurent est complètement faux. J’ai cherché à le joindre depuis la publication de ce post Facebook, il ne m’a toujours pas rappelée. Je pense que c’est un coup de stress du fait que son PV d’audition ait été rendu public dans la presse. Il attaque à tout va. La presse, les flics, la production de Koh-Lanta, c’est un coup de sang. C’est complètement infondé. Surtout qu’il n’y a aucun problème entre nous et Laurent »

La production a proposé de l’aide à Laurent et assure son soutien

Alexia Laroche-Joubert tient à jouer son rôle de productrice jusqu’au bout et veut protéger les aventuriers en cas de problème, elle a d’ailleurs promis « qu’il n’y aura pas de menaces impunis proférées contre des aventuriers« . D’après elle, et contrairement à ce que n’annonce Laurent, la production a bien contacté Laurent pour lui « conseiller de porter plainte« . De plus, une aide psychologique lui aurait été proposée : « La réalité c’est qu’on lui propose de l’aide et qu’on lui donne un numéro de téléphone d’un psychothérapeute à appeler. La suite c’est le secret médical et nous n’avons pas à intervenir là-dessus« .

La productrice souhaite aussi se défendre concernant un éventuel contrôle des réseaux sociaux. Selon elle, en plus d’être faux, c’est tout bonnement impossible : « On ne le pourrait pas d’ailleurs. On les accompagne avant le tournage, et avant la diffusion. À ce moment-là, quelqu’un les rencontre pour leur expliquer ce qu’ils vont vivre. Personne ne peut se rendre compte de l’impact de l’exposition médiatique de Koh-Lanta sur la vie des aventuriers. Mais ils sont libres de leur communication« .

Ils signent en revanche avant leur participation une close de confidentialité pour les empêcher de spoiler la saison, ou de révéler des images qui n’ont pas été montrées pour une raison (c’est pour cela que Charlotte, lors de la précédente édition, a dit adieu à sa prime de confidentialité). De plus, les aventuriers n’ont pas le droit de dénigrer les autres aventuriers. On est dans un cadre de bonne éducation« . On espère que tout ira pour le mieux pour Laurent et qu’il saura trouver du soutien auprès de la production pour passer ce moment qu’on imagine très trouble et déstabilisant pour lui. On se rappelle de Régis l’année dernière qui avait placé sous protection policière après des menaces sur les réseaux sociaux.