Plusieurs années après sa première évocation, un statue de Lady Diana va bientôt être installée à Kensington Palace. Un hommage de taille que ses deux fils William et Harry ont choisi d’accueillir ensemble, malgré des différends de plus en plus présents dans leur relation.

Ils ne s’entendent plus, se comporteraient comme des rivaux, leurs épouses ne se supporteraient pas : tout a été dit ou écrit, au sujet de la relation tumultueuse entre les deux fils de Lady Diana. Pourtant, à l’approche d’un hommage inédit à leur mère, les princes William et Harry ont choisi de s’unir, plus de vingt ans après la brutale disparition de la princesse.

Dans un communiqué, les deux hommes ont souligné l’importance d’un tel hommage

Si la relation entre Meghan Markle et Kate Middleton semble difficile, et que le Megxit aurait encore plus éloigné les deux frères, il n’est plus question de rivalité ou de mésentente lorsqu’il s’agit d’honorer le souvenir de Lady Diana, disparue en 1997.

Ce 28 août, les deux princes se sont réunis à l’occasion d’un communiqué officiel : « La statue que le prince William et le prince Harry ont commandé, pour commémorer leur mère, Diana, la princesse de Galles, sera installée l’année prochaine, à l’occasion de ce qui aurait dû être son 60ème anniversaire », dévoile notamment le document royal.

Une oeuvre pour commémorer le 20ème anniversaire de la disparition de Lady Diana

Une statue qui aurait dû être livrée en 2017, afin de commémorer les 20 ans écoulés depuis la mort tragique de Lady Diana. Malheureusement, le projet semble avoir accumulé beaucoup de retard.

L’inauguration a en effet été reportée sur demande des deux princes qui souhaitaient faire apporter plusieurs changements à la sculpture de l’artiste Ian Rank-Broadley.Objectif : la rendre plus fidèle à leur mère, et s’assurer d’exposer le meilleur résultat possible.

D’autre part, les tensions entre le Prince William et le Prince Harry, auraient fait perdre d’autant plus de temps. Le Daily Mail a en effet évoqué leur incapacité à s’accorder sur l’aspect final de la statue. Dès juillet 2019, le prince William avait confié que la sculpture arriverait « très bientôt », c’était sans compter d’énièmes obstacles à la concrétisation du projet, pour cause de pandémie de coronavirus.

Une date est désormais fixée

Si la présentation officielle de la statue s’est faite attendre, il semble qu’une date ait été définitivement fixée. Le 1er juillet 2021, qui aurait marqué le soixantième anniversaire de Lady Diana, représente donc une date tout symbolique. Les deux frères seront alors réunis dans le jardin du palais de Kensington, l’une des dernières demeures de la princesse avant son accident.

Une nouvelle déclaration des princes précise notamment que tout deux espèrent voir en cette statue, l’occasion pour les visiteurs du palais de « réfléchir sur la vie et l’héritage de leur mère. » Lors de le première annonce de la fabrication d’une statue en 2017, William et Harry avaient également tous deux affirmé : « Le moment est venu de reconnaître son impact positif au Royaume-Uni et dans le monde avec une statue permanente. Notre mère a touché tant de vies ».

Un projet soutenu par la reine Elizabeth II. Selon le Sunday People, la souveraine aurait été avertie de la préparation de cet hommage dès la première heure, et se montrerait solidaire de ses deux petits-fils.