Meriem Debbagh est une jeune femme d’une trentaine d’années, nouvellement intégrée à l’équipe de TPMP. Sur C8, la bande de Cyril Hanouna ne cesse d’évoluer, de changer. Et parmi les chroniqueurs en plateau, c’est à Meriem Debbagh de briller. En effet, nous allons tout vous dire sur cette ravissante jeune femme qui est déjà une vedette en Tunisie.

Qui est Meriem Debbagh ?

Meriem Debbagh est une influenceuse très populaire. Son compte Instagram cumule 2 millions d’abonnés et lui permet de vivre de partenariats avec les marques et de promotions publicitaires. Mais pour Meriem Debbagh, c’est la télévision qui la fascine. En effet, avant d’intégrer l’équipe de TPMP, elle était animatrice sur Attessia TV, en Tunisie. Passionnée par la mode, elle ouvre son propre magasin, toujours en Tunisie. Ce dernier s’appelle QMD. Elle a ouvert aussi des concepts stores, des boutiques de décorations d’intérieur notamment.

Aussitôt arrivée et aussitôt sous le feu des critiques

Meriem Debbagh a beau être la nouvelle de la bande de Cyril Hanouna, elle ne passait pas inaperçue pour sa première émission. En effet, elle arrivait le jour d’un houleux débat à propos de Rihanna. Car la chanteuse a utilisé une chanson controversée dans son show de sous-vêtements Savage X Fenty. Il se trouve que la chanson reprend un hadith et que certains musulmans ont interprété cela comme un blasphème. Un hadith est un texte religieux qui reprend les paroles et relate les actions du prophète Mahomet. Meriem Debbagh ne va pas se faire prier pour donner son avis et elle en a justement un très tranché sur la question. Pour elle, ce que Rihanna a permis dans son show est tout simplement inadmissible.

Mais Meriem Debbagh ne prend pas de pincettes pour qualifier le show de Rihanna. Elle va avoir des paroles maladroites et aller jusqu’à dire vouloir “tuer” Rihanna. Les internautes, public de TPMP, ne réagissent pas bien aux propos de la chroniqueuse. Ils dénoncent le fait qu’elle puisse évoquer une volonté de meurtre en direct à la télévision et en appelle à la censure du CSA.

Meriem Debbagh a fait sensation pour sa première chez TPMP

Pour son premier passage dans TPMP, Meriem Debbagh a donc fait une entrée remarquer. Tout le monde n’a que son nom à la bouche depuis ses propos très critiques envers Rihanna. En revanche, là où certains ont pu prendre au sérieux ses menaces, il ne faudra y voir que de la colère. En effet, jamais Meriem Debbagh ne pourrait réellement menacer de mort une personne en plein direct. Ce qui est sûr, c’est qu’elle fera davantage attention au choix de son vocabulaire la prochaine fois qu’elle sera en plateau. Car les internautes se sont chargés de lui rappeler qu’elle n’a pas le droit de parler de ses envies de meurtres à la télévision, encore moins pour un chanson. Ce ne sont donc pas seulement les défenseurs de Rihanna qui lui ont fait la leçon.

Mais Meriem Debbagh n’a que faire de cette polémique, elle attend que les tensions retombent puis disparaissent. La nouvelle chroniqueuse de TPMP va prendre le temps de trouver ses repères sur C8. Car là où Meriem Debbagh est réellement à l’aise, c’est bien plutôt sur les réseaux sociaux et plus précisément sur Instagram. En effet, depuis 2014, la jeune femme partage des publications en tout genre. Véritable star pour ses 2 millions d’abonnés, Meriem Debbagh prend la pose dans des tenues incroyables et des décors de rêves.

Une influenceuse de renom

Les publications de Meriem Debbagh ressemblent à celles des vedettes de télé-réalité ou d’autres stars d’instagram. Les mises en scène de ses photos sont étudiées pour ravir ses fans. Et Meriem Debbagh est toujours très élégante. Maquillée et coiffée à la perfection, elle se met en avant dans des tenues splendides. En revanche, celle qui se fait surnommer “The modern Queen” sur Instagram n’autorise pas ses fans à lui laisser des commentaires sous ses publications.

La jeune femme de 34 ans à peine semble avoir réussi à faire décoller sa carrière. Influenceuse et animatrice, elle ajoute à présent le titre de chroniqueuse TPMP à la liste de ses performances. D’ailleurs, elle racontait aux journalistes de AMag qu’elle n’avait absolument pas prévu de faire de la télévision. Cela lui est tombé dessus et elle a eu la chance de voir ses tests fonctionner rapidement.