Sylvie Tellier se retrouve au cœur des critiques suite à l’éviction d’Anaëlle Guimbi du concours de Miss Guadeloupe. Ajoutez à cela son travail de directrice générale de la société Miss France et de Miss Europe Organisation, ainsi que son rôle de mère et d’épouse, et vous obtiendrez une personne soumise à une forte tension. Pas étonnant alors que ses fans la trouve épuisée. Mais Sylvie Tellier répond sans détours aux personnes qui ont quelque chose à redire sur son état. En effet, elle semble à cran et part au quart de tour.

Sylvie Tellier sort tout juste d’une période complexe

Sylvie Tellier occupe un poste très important dans le monde des Miss. Et cela ne luis permet pas seulement de côtoyer strass et paillettes. En effet, elle doit faire face à des situations délicates quotidiennement et cela ne facilite pas son travail lorsque certaines histoires sont médiatisées. Ainsi, quand elle est contrainte de retirer la candidature d’Anaëlle Guimbi de l’élection de Miss Guadeloupe, elle se retrouve prise pour cible par la presse et elle public. Soucieuse de faire respecter les règles du concours, Sylvie Tellier n’avait d’autres choix que de prendre cette décision. Car ignorer les menaces mettait en péril le maintient de l’élection au niveau juridique. Et si Sylvie Tellier craignait cela, c’est que les images qui incriminent Anaëlle Guimbi lui sont été adressées de manière anonyme.

L’univers des Miss France et des reines de beauté peut être beaucoup moins glamour vu de l’intérieur. C’est une véritable compétition aux forts enjeux financiers qui se joue. Alors, les candidates ne dont pas forcément preuve de camaraderie et de solidarité en coulisse. C’est ainsi que les photos de la candidate à l’élection de Miss Guadeloupe ont fait surface. Et le concours se terminait quelques jours après réception des images. Alors, impossible de faire une exception, même justifiée, sans mettre en péril toutes les autres candidates. En effet, Sylvie Tellier reconnaît que les photos étaient faites pour une noble cause. Mais le règlement est strict et les candidates de Miss France ne peuvent pas participer à ce genre de choses.

Une décision délicate devait être prise

En revanche, si la comité avait eu connaissance de ses images lors de l’inscription d’Anaëlle Guimbi, son sort aurait été tout autre. Car Sylvie Tellier fait partie de l’association des Bonnes fées, aux côtés de plusieurs autres anciennes Miss France. Et cette association a pour vocation d’accompagner les femmes dans les difficultés.

Sylvie Tellier répond à des centaines de commentaires qui la tiennent pour responsable de l’éviction d’Anaëlle Guimbi. La présidente du comité se montre ferme mais conciliante et tente d’apaiser les tensions. Cependant, ce n’est pas de tout repos pour elle. Sylvie Tellier tient bon face à la colère et à l’incompréhension du public et explique parfaitement la situation. Une situation délicate qui ne pouvait se résoudre que de cette manière, bien qu’elle le déplore. Depuis 15 ans qu’elle fait partie des décisionnaires pour Miss France, elle fait en sorte de mettre à jour le règlement des concours. Mais il n’est jamais simple de contenter tout le monde et de courir tous les cas de figure. En effet, chaque situation est particulière et demande une haute attention.

La fatigue est présente chez Sylvie Tellier mais elle continue de se dépasser

Tandis que la colère redescend doucement, le public entend aujourd’hui les contraintes de Sylvie Tellier à faire ce choix. Mais ils n’ont pas décidé de la laisser tranquille pour autant. En effet, sous une publication qui n’est pas en rapport avec cette tumultueuse affaire, Sylvie Tellier reprend une vague de critiques. La directrice générale de la société Miss France et de Miss Europe Organisation, s’affiche dans un avion en direction le sud ouest pour l’élection de Miss Aquitaine et de Miss Poitou-Charentes. Et les commentaires ne sont pas tous conciliants. Certains lui disent directement qu’elle a l’air réellement exténuée.

Mais Sylvie Tellier a encore de l’énergie pour remettre ses détracteurs à leurs places. En effet, elle répond à ceux qui lui trouvent des traits tirés qu’elle fait au mieux. Avec “trois enfants en bas âge, la rentrée dans trois jours et le travail le weekend”, pas étonnant que Sylvie Tellier ait l’air fatiguée. Mais rapidement, l’auteure de cette réflexion va se reprendre et souligner l’admiration qu’elle a pour elle. En effet, il s’agissait d’une simple remarque à laquelle Sylvie Tellier réagit au quart de tour.

Des tensions encore vives pour Sylvie Tellier ?

La présidente du comité Miss France est certainement un peu à cran. Entre la dernière polémique, ses obligations professionnelles et sa vie de famille, il ne reste peut-être que les nerfs pour lui permettre de tenir.

Espérons qu’elle puisse prendre un peu de repos pendant son trajet en avion et que la rentrée va bien se passer pour elle petits bouts de Sylvie Tellier. La maman d’Oscar (10 ans), de Margaux (6 ans) et de Roméo (2 ans) n’a effectivement pas souvent le temps de souffler. L’été se termine et les choses sérieuses vont s’enchaîner de plus belles. Mais le tempérament de Sylvie Tellier prouve qu’elle ne va rien lâcher et continuer de faire ce qui l’anime avec passion.