L’affaire Freeze Corleone continue de faire débat dans TPMP, surtout que Valérie Bénaïm semble avoir été prise pour cible par des fans du rappeur…

En direct dans Touche pas à mon poste de ce lundi 21 septembre, la polémique Freeze Corleone a ressurgi. Attaquée par des propos violents de la part de fans du rappeur après sa réaction passée, Valérie Bénaïm a tenu à répondre.

Valérie Bénaïm visée par les fans de Freeze Corleone !

Une enquête a été ouverte à propos du rappeur Freeze Corleone, depuis le 17 septembre 2020. En effet, il semblerait que les paroles des morceaux de son nouvel album constituent un délit. Il est de ce fait, soupçonné de « provocation à la haine raciale » et d’« injure à caractère raciste ».

Sur Touche pas à mon poste, une émission où les chroniqueurs débattent de l’actualité, Valérie Bénaïm avait pris la parole pour réagir à cette polémique, qui l’avait profondément ému, puisque le rappeur s’attaquait entre autre, à sa religion. Si la réaction de la chroniqueuse a été applaudie par tout le plateau, cela l’a mis dans le collimateur des fans de Freeze Corleone, qui s’acharnent sur elle via les réseaux sociaux.

Ce lundi 21 septembre, l’animateur de TPMP Cyril Hanouna est revenu sur le sujet, étant donné les commentaires violents que reçoit Valérie Bénaïm. Cette dernière qui a été confrontée à l’un des fans du rappeur, a rappelé que : « je suis très honnêtement tombée de l’armoire, j’étais avec Géraldine une des seules sur le plateau à être contre la censure de cet artiste […] cela n’a pas du tout été entendu, on a entendu l’insulte, ma religion, au passage j’ai eu beaucoup de messages qui disaient qu’Hitler n’avait pas fini son travail à mon égard… »

Quant au fan de Freeze Corléone, il a tenu à justifier les paroles de son chanteur préféré en assurant qu’il était question d’art. Pour lui, « l’art n’est pas de l’art s’il n’est pas borderline ». Toute cette affaire a fait ressurgir sur le plateau, l’affaire Milla, où une adolescente de 16 ans a tenu des propos ignobles concernant l’Islam au mois de janvier.

Valérie Bénaïm a alors rappelé que des personnes lui ont reproché le fait d’être touchée seulement lorsque cela a rapport avec les juifs, alors que là, elle est émue pareillement. Rappelons que lors de sa 1ère intervention au tout début de l’affaire, la chroniqueuse avait dit : « quand on touche à un noir, à un juif, à un musulman,… on touche à l’humanité. »

Freeze Corleone serein dans la tourmente

L’auteur de cette polémique semble quant à lui serein face à toute cette histoire. Il y a peu, il a été lâché par son label de musique Universal France. En effet, dès le vendredi 18 septembre, le lendemain de l’ouverture de l’enquête, le label a mis un terme à sa collaboration avec le rappeur, qui pourtant, était l’une de ses étoiles montantes.

Universal Music France s’est expliqué dans un communiqué. Une semaine après que la distribution de l’album ait pris effet, ce dernier aurait « révélé et amplifié des propos racistes inacceptables ». Le label a précisé qu’il défend des valeurs de tolérance et de respect, ce qui l’amène donc à cesser toute collaboration avec Freeze Corleone.

Quant à la réaction du rappeur après que son label l’ait lâché, il a simplement tweeté « Enfin libre ». Par la suite, il a tenu à remercier tous ses fans pour leur soutien, affirmant que : « Dieu vaincra jamais on arrête le marathon ».

Notons que malgré cette polémique, le dernier album de Freeze Corleone dont le titre est « La Menace Fantôme », a été encensé par de nombreux amateurs de rap. D’ailleurs sur YouTube, l’un de ses clips a déjà dépassé les 1 millions de vues.

Cet engouement pour la musique de Freeze Corleone inquiète les autorités françaises, et les associations qui luttent contre le racisme, la violence ou le terrorisme. Il se pourrait bien que les clips et chansons du rappeur soient supprimés des plateformes de streaming, au déplaisir de ses fans. Affaire à suivre…